La revengeance des duchesses

Duchesses Carnaval Québec

Le Duché de L’Ancienne-Lorette en quelques clics

Ou Votre Horoscope Gothique 2010

Un autre concept étrange de votre Sombre Duchesse Gothique Lire la suite »

Duchesse de L’Ancienne-Lorette

Profession, hobbies ou autres? : Je suis thanatologue, car j’adore faire sourire les gens, même ceux qui ne sont plus en vie!  Mais n’oubliez pas, vaut mieux mourir de rire de son vivant, et mourir est bien la dernière chose à faire!  D’ailleurs, la mort me semble un manque de savoir-vivre.

Quelle est votre couleur rose préférée? : Rose-noir.  Je sais bien que ça n’existe pas, mais si ça existait, il me semble que ce serait vraiment joli!

Quel est le meilleur film de princesse que vous ayez vu? : Blanche Neige et les 7 nains.  Pour Blanche Neige et ses cheveux d’ébène, son teint merveilleusement blanc, et la robe de vampire de la Reine jalouse!

Quelle femme représente pour vous la top des tops et pourquoi? : Toutes les femmes de la Terre et même de l’univers!!  Chaque femme est la top des tops dans quelque chose.  Par exemple, moi je suis la top des tops des duchesses gothiques de L’Ancienne-Lorette!

Votre talent caché? : Je suis vraiment douée pour faire une face d’enterrement et je ne suis pas pire du tout pour faire sonner le glas.

Quand vous étiez enfant, vous rêviez de devenir… : Une sombre Duchesse Gothique, évidemment!

Que seriez-vous prête à faire pour devenir LA Reine? : Vendre mon âme!  Mais avec la crise économique, je ne suis pas sûre…  En fait, je vais peut-être lancer des sorts pour que les gens votent pour moi; attention de ne pas en recevoir un dans l’œil!  Sérieusement, je mettrai mon plus beau kutex noir, et j’invoquerai peut-être un ou deux esprits, mais surtout, je laisserai les gens faire leur propre choix.  J’ai confiance en leur jugement.  En terminant, un dernier conseil : n’oubliez pas qu’un bel enterrement n’est pas une improvisation.  Il faut y consacrer sa vie!

L’Ancienne-Lorette

J’aurais bien voulu faire une ville, mais pour devenir la Reine du Carnaval on m’a plutôt conseillé de faire campagne.  Ça tombe bien dans le fond (ça tombe mieux que sur le bord), je connais ça moi la campagne!  Je viens d’en arrière de l’aéroport de L.A., un beau petit coin perdu, bien qu’on l’retrouve tout le temps.  L.A. pour nous, c’est le village, et ça, ça veut dire la ville.

Ce n’est pas pour rien que nous allons au village, on ne monte pas sur nos grands chevaux pour rien en campagne!  C’est parce qu’il y a tout et bien plus encore au duché de L’Ancienne-Lorette : une polyvalente qui accueille une panoplie d’adolescents (veuillez noter que l’emploi ici de la forme masculine uniquement ne se voulait en aucun cas discriminatoire et n’a servi qu’à alléger le texte); des pharmacies (il n’y en a malheureusement que trois, mais on me dit à l’instant qu’une quatrième serait en route et devrait arriver sous peu, ouf!); une salle des Chevaliers de Colomb (c’est pas rien!); une Maison des arts et de la culture (Ginette y expose avec gracieuseté ses macramés); une bibliothèque pas piquée des vers; un amphiglace pour s’asseoir dessus et faire des trucs pas catholiques, une église pour faire des trucs catholiques et qui fait d’ailleurs l’orgueil de ses villageois, bien que l’orgueil soit un des sept péchés capitaux (j’imagine que c’est pour cette raison que L.A. s’est défusionnée de la capitale), assez de clubs vidéo pour pouvoir changer de place quand on a un retard à payer; un 5-10-15…oups, ça y’en a plus…Trêve d’énumération, malgré que les bons comptes fassent aussi les bons amis.

Je me demandais simplement par où j’allais commencer pour faire campagne.  Si je ne me trompe pas, on doit serrer des mains en souriant pas trop fort, mais juste assez quand même et boire quelques bières (je ne me rappelle plus où j’ai entendu ça).  Heureusement, L.A. regorge de petits bars (un pour 10 habitants selon les dernières statistiques) que je me promets de visiter, histoire de faire comme il se doit mon boulot de duchesse gothique.  Ah, oui! J’entends d’ici, bien que je n’aille pas de si grandes oreilles, la question que tous se pose (« tous » est une personne bien curieuse): pourquoi gothique?  Je vous le donne en mille (ou en vingt, il me semble que ce serait plus pratique): c’est que je n’aime pas me casser la tête (ça fait vraiment trop mal), et que le noir…  Ça va bien avec tout. Voilà.

Ne nous écartons pas davantage du sujet, il aime trop la compagnie pour que nous le laissions seul.  Alors, je profiterai donc du Carnaval pour chausser mes belles bottes au talon de 6’’ compensé, mettre ma belle ceinture fléchée toute noire et partir à la quête de votes.  C’est à coups de Caribou et de bougies que je vengerai la disparition de la première génération de duchesses, tradition que l’organisation du Carnaval a si froidement (il faut dire que c’est tout de même en février) éliminée.  Voilà!

… Et c’est certain que j’irai manger un Interfromage chez Richard!  Je ne pouvais pas l’oublier celui-là, le plus grand classique gastronomique de mon duché, le lunch idéal pour une duchesse occupée et toujours sur la route!  Ceci est une publicité payée par Bonhomme lui-même!

Mes célèbres recommandations pour survivre à un vendredi 13

• Faites attention de ne pas passer sous un chat noir et n’ouvrez pas une échelle à l’intérieur de votre maison.

• Ne croisez pas vos ustensiles sur la table pour former une croix avec, cela serait complètement inutile et ne servirait à rien.

• Cassez un miroir n’est pas non plus une bonne idée, vous devrez en acheter un autre.

• Si vous renversez le sel sur la table aujourd’hui, essayez de le faire sur une tache de vin, rouge de préférence.

• Accrochez de l’ail à votre porte ou ajoutez-en à votre vinaigrette.

• Vous pouvez marcher sur les lignes du trottoir, je vous déconseille toutefois de marcher sur la ligne jaune de la rue.

• Si ce soir vous êtes treize à manger autour de la table, veillez à avoir autant de chaises et de couverts. Cela vous prendra une grande table aussi, de préférence.

• Si vous devez allumer trois cigarettes avec la même allumette, attention de ne pas vous brûler les doigts. Je vous suggère alors un briquet. Si vous êtes seul, il me semble qu’une seule cigarette à la fois serait plus raisonnable. D’ailleurs, pas de cigarette du tout serait encore mieux.

• Si vous échappez un ustensile sur le sol, veillez à nettoyer les dégâts rapidement. On ne sait jamais quand de la visite se pointera à l’improviste.

• Ne souhaitez pas “Bonne chance” à un comédien avant une représentation. Ce n’est pas une question de chance, mais une question de talent seulement.

• Accrocher votre chapelet à la corde à linge est une bonne idée, surtout s’il est mouillé.

• Il est très rare qu’on retrouve un bol d’or au pied d’un arc-en-ciel. Il est d’ailleurs très rare de trouver un bol d’or tout court. Alors, imaginez la probabilité d’en trouver un spécifiquement au pied d’un arc-en-ciel.

• Votre carte du ciel est disponible au Centre des sciences de Montréal. Elle deviendra votre carte du ciel une fois que vous l’aurez achetée.

• Finalement, si vous n’êtes toujours pas rassurés, accrochez du bois au-dessus de votre porte, trouvez un fer a cheval à quatre feuilles ou touchez du trèfle. Cela vous occupera l’esprit.

AUTOBIOPSIE

On me demande souvent : comment as-tu fais Maude pour devenir la Duchesse Gothique de L’Ancienne-Lorette?  La réponse n’étant pas si simple, j’ai décidé de disséquer le problème (déformation professionnelle) et voici donc mes résultats.

BIOPSIE :

PRÉLÈVEMENTS ORGANIQUES EN VUE D’UN DIAGNOSTIC

CELLULE SOUCHE :

Du plus loin que je me souvienne, je suis née en mai 1979.  Je suis sortie des ténèbres de l’antre de ma mère sans une égratignure et ma mère n’en était pas peu fière.  Malgré mes petits cheveux blonds, on me prédisait déjà un sombre destin.

DENT DE LAIT :

J’eus une enfance rocambolesque plutôt ordinaire et banale.  Je collectionnais les chats noirs et jouais aux osselets dans le cimetière de la paroisse, comme tout le monde.  Mon jeu préféré était la marelle.  Dans ma version, nous devions plutôt descendre en enfer.

FOLLICULE PILEUX :

Je passai mon adolescence dans le noir de ma campagne natale, me levant au coucher du soleil et m’éteignant aux premières lueurs du jour.  Encore une fois, tout ce qu’il y a de plus banal.  Je fréquentai évidemment la Polyvalente de L.A. avec entrain et lassitude.

NÉCROSE ET MITOSE:

Dans le but de me démarquer j’imagine, je devins un jour thanatologue, métier que j’exerce maintenant à temps partiel.  Le reste du temps, j’étudie en biologie.  N’ayant obtenu aucune réponse sur la mort, j’ai plutôt décidé d’étudier la vie.

DIAGNOSTIC :

Et sans le savoir, tout cela me conduisit directement à devenir la Duchesse Gothique de L’Ancienne-Lorette!  Conclusion : suivez votre instinct (pour autant qu’il ait le sens de l’orientation) et il vous arrivera certainement quelque chose.