La revengeance des duchesses

Duchesses Carnaval Québec

BEAUPORT, accroche-toi, j’arrive !

Déjà, depuis l’ouverture de ce site, plein de raisons vous ai-je fourni de tomber en AMOUR avec BEAUPORT, de l’aimer au point de faire vos boîtes drette-là et d’y emmenager si tôt que possible. En voici une autre : Le – fameux - Parc des Cascades ! Connu de ses résidents et des touristes, le Parc des Cascades se surpasse parmi les parcs urbains, non seulement par sa beauté, ses arbres & sentiers et lynx en liberté, mais aussi car il garde le secret de centaines de partys du secondaire, de soirées chaudes en été rafraîchies à grand coup de bière. Tout le monde a au moins UN souvenir marquant de cet endroit, car il fut, pour plusieurs, l’extension de notre sous-sol expérimental !

« Le parc débute avec ces magnifiques cascades et descend tranquillement vers le fleuve. Les sentiers fort bien aménagés comportent des escaliers de bois, des passerelles et des points de vue. En tout, de 2 à 3 kilomètres de nature luxuriante, en ville ! Pour s’y rendre: Prenez l’Autoroute de la Capitale, sortie Seigneuriale. Prenez ensuite la rue de Cambrone vers l’ouest, qui longe l’autoroute au sud, juqu’à la rue des Cascades.» texte de Québec urbain

Un band de Beauport qui fait la fierté du quartier, c’est Gerbia

Beauport, c’est pas juste les rides d’autobus de 35 minutes et les adolescents qui quêtent sur le bord des dépanneurs pour se faire sortir des cigarettes ; c’est le berceau de la musique punk et du criage d’affaires. Arrive en tête de liste le groupe GERBIA, qui a prouvé plus d’une fois que des plafonds et des codes de conduites, ÇA SE BRISE !

Pour plus d’infos sur leurs prochains shows malpolis !

Duchesse de Beauport

Profession, hobbies ou autres? : Auteure des Bonnes manières ainsi que de plusieurs ouvrages de référence sur l’étiquette, célébrité scélérate, journaliste & animatrice radio sous un nom d’emprunt, étudiante à temps plein pour un Certificat Universitaire en Pelletage de nuages, apprentie soccer mom. Mes hobbies sont les plus salissants, allant de la luge à la lutte dans la gadoue beauportoise (gadoue qui fleure bon la framboise et qui exfolie la peau à merveille, ok), préparation de cup cakes et beuveries de cosmopolitans avec les filles (rires).

Quelle est votre couleur rose préférée? : Mon rose préféré est le rose cancer du sein, une cause à laquelle je m’engagerai activement quand je serai nommée Reine du Carnaval

Quel est le meilleur film de princesse que vous ayez vu? : C’est le film Il était une fois (Enchanted) parce qu’il raconte avec beauté & fantaisie la symbiose de deux mondes, soit le fantastique et le réel, ce qui, bien entendu, me fait penser à Beauport. En plus, c’est du Walt Disney avec des ti-oiseaux et des belles robes pis toute.

Quelle femme représente pour vous la top des tops et pourquoi? : Michelle Obama. En plus de partager sa couchette avec l’homme le plussse puissant du monde (le nom de Barack est juste en bas de Jésus et des Beatles), elle est une brillante avocate de carrière, mère épanouie, fait du yoga, et tous les designers les plus connus de la planète lui courent après pour lui faire des robes et des souliers.

Votre talent caché? : Le nettoyage après sinistre et ma capacité à conduire drette même quand je suis chaudaille. Je fais aussi une excellente tarte aux pommes.

Quand vous étiez enfant, vous rêviez de devenir… : Libre. Ayant grandi dans une prison en bambou du Kossovo, je comprends toute la notion de liberté désirée par le peuple québécois. Et je m’investis de cette mission de souve-Reine-té avec enthousiasme et dignité. La liberté est l’âme d’un peuple, c’est un exercice de longue haleine sur une existence entière, notre plus long combat. Nous devons apprendre à nous tenir debout et surtout en talons hauts.

Que seriez-vous prête à faire pour devenir LA Reine? : Je serai prête à offrir le meilleur de moi-même dans une compétition loyale et non discriminatoire. Je ne compterai que sur mes talents personnels et en userai qu’à des fins créatives pour représenter la ville de Québec. Pas comme toutes mes adversaires à gros mollets, aux cheveux cassants, à la repousse capillaire apparente, ainsi que la négligence visible de leur zone bikini, qui sont menteuses et voleuses, drop out et orphelines de surcroît, qui soit dit en passant, ont une tendance à flamber leur paie dans la boisson et les jeux de hasard.

Cela dit, que la meilleure d’entre nous gagne, car nous sommes le Monde, nous sommes les enfants. Et, oui, nous pouvons!

Beauport

Moi, Cristina De La Moscini, présente ma candidature comme Reine du Carnaval, en tant que Dusseiche, Duchaise, Douchette, Duschzsesse de Beauport. Voici de quoi vous convaincre :

Le Carnaval étant une fête hivernale, la ville de Beauport, de par son emplacement géographique, offre un hiver éternel et de ce fait, les neiges pures qui guérissent les gueules de bois.

Beauport, c’est la tranquillité ; vous pouvez aller chercher votre courrier en bobettes et en pantoufles, vous ne croiserez personne. Jamais.

Beauport, c’est le phénix du Québec, qui meurt et qui renaît. Vous croyez être dans un trou perdu, un coin mort et hop, un autre développement industriel surgit à travers les collines, la tôle ondulée des usines et les sapins.

Beauport, c’est les plus beaux hommes du Québec, les moins éduqués, les gros bras, les grosses mains sales, la camisole tachée d’huile et de graisse et oui mesdames, il vous raccompagnera chez vous dans son pick-up!

Beauport, c’est seulement cinq taxis qui vous connaissent par votre prénom et qui ferment le compteur pour vous. Ils vous lisent même de la poésie quand vous leur dites que vous êtes allées à l’école.

À Beauport, pas besoin de voiture : d’une part, grâce aux sublimes gentlemen qui se feront le plaisir de vous faire des « lifts » un peu partout en échange d’une grosse bière Labatt ou d’une « game » de pool, d’autre part grâce aux gentils chauffeurs de taxi (demandez Yves !), mais aussi parce que vous n’avez qu’à faire du pouce. La plupart de vos voisins travaillent au centre-ville et vous y déposeront sans problèmes.

À Beauport, c’est la fraîcheur du marché! À nous les poissonneries spécialisées! Fini le vieux sushi pas frais refourgué par des Vietnamiens fatigués. Des bonnes mines vous prépareront le poisson qu’ils ont reçu le matin même. Aussi, à nous les grandes épiceries où il y a tout sous le même toit, mieux et à un meilleur prix.

Beauport, c’est les grands bols d’air frais qui font du bien au cerveau, c’est la nature, ce sont les loups qui se promènent dans votre cour (ça fait trois ans et NON, ce n’était pas juste un gros chien!) et les gentils oiseaux qui font cui-cui. Oui, vous vous réveillerez au chant des oiseaux comme dans Cendrillon pis Blanche-Neige!

Finalement, Beauport c’est la plénitude, l’épanouissement. Pas besoin d’aller brailler au spa, vous l’avez ici. Comme l’intelligentsia locale est assez basse (la répartition de la plupart des attardés mentaux de Robert-Giffard dans des maisons privées du quartier ainsi qu’un nombre élevé de professionnels ; garages, salons de coiffure, magasins à grande surface nommant ses employés “associés”) vous serez sans aucun doute l’incarnation de la modernité et de la culture. Le rêve, quoi!

Aussi, l’âge moyen d’une femme pour se marier est de 22 ans et le ratio des beaux gars de shop célibataires étant élevé, fait que ça sent le mariage assuré !

Messieurs, Mesdames, acceptez ma candidature comme Duchesse de Beauport, c’est donner espoir au meilleur de notre monde… Que pourrais-je dire de plus : YES, WE CAN !

Un vote pour votre Duchesses de Beauport