» LES LIMOULOIS PURS ET DURS – Izabelle, 2011, Limoilou, LES LIMOULOIS PURS ET DURS, Izabelle, 2011, Limoilou.

La revengeance des duchesses

Duchesses Carnaval Québec

LES LIMOULOIS PURS ET DURS

Grâce au projet fou de la Revengeance, j’ai eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires. Des gens de tous les horizons, des gens de toutes les passions. Ceux qui m’ont le plus ébranlée sont les Limoulois, les purs et durs, les convaincus, les convaincants. J’ai rencontré ceux qui parlent fort en levant leur verre, et ceux qui ne parlent pas mais qui évoquent la grandeur de leur attachement à ce fief qu’ils aiment tant. Moi qui adore mon quartier sans retenue, je me suis toutefois sentie bien modérée devant la grandeur des émotions de ceux que j’ai rencontrés. Je croyais être une extrémiste, mais en fait, je ne suis qu’une toute petite voix.

Une belle rencontre, purement virtuelle, fut avec Louise. J’ai découvert une femme, une artiste, mais surtout une citoyenne amoureuse de son quartier. C’est d’ailleurs avec bonheur que j’ai appris qu’elle écrivait des textes sur Limoilou, vibrant de sincérité…

À la lecture de ses petits chefs-d’œuvre littéraires, il m’est apparue évident que je devais partager avec vous l’un d’entre eux en particulier. Avec l’accord de Louise, je vous partage donc ce témoignage d’une vie qui prend racine dans notre quartier adoré. Parce qu’en fait tout est là, dans le partage, dans le rassemblement, dans notre Limoilou chéri.

Laissez-vous transporter par les souvenirs, les images, les odeurs, les sons… Bon voyage dans le temps !
Votre Duchesse

© Louise Sanfaçon 2006

SOUVENIRS DE LIMOILOU

Par Louise Sanfaçon

Une nuit, je tenais la main de mon père, étendu inconscient sur son lit de l’hôpital St-François d’Assise. Après une longue et pénible maladie, je le regardais partir le cœur brisé. Dans Mon Limoilou, il n’y avait pas eu meilleur homme. Papa m’avait appris la bienveillance, la tolérance, la générosité et le respect, la passion de l’art, l’indépendance d’esprit.

À son chevet, je me souvenais de Son Limoilou. Je me souvenais combien il aimait aller chaque année, au mois d’août, à l’Exposition provinciale de Québec pour assister aux concours des animaux de ferme. Je me souvenais combien il aimait nous emmener, ma mère et moi, aux spectacles du cirque «Ringling Bros and Barnum & Bailey» et aux spectacles de patinage artistiques «Holiday on Ice» au Colisée. Je me souvenais des samedis matins en famille au centre d’achat Fleur de Lys, en décembre, pour me faire prendre en photo avec le Père Noël. Puis, nous nous arrêtions au beau magasin de jouets Kirouac sur la 3e Avenue, où je pouvais choisir l’un de mes cadeaux. 

Je me souvenais du sous-sol de la maison de ma grand-mère paternelle, que mon père et moi avions réaménagé, repeint, tapissé, pour en faire un petit salon d’autrefois. Mon père y avait installé le gramophone de son enfance et nous écoutions ensemble ses vieux 78 tours préférés. Je me souvenais des délicieuses framboises qu’il avait plantées le long de la clôture de la cour. Je me souvenais des nombreux chats abandonnés du quartier qu’il avait rescapés, nourris, soignés et placés en adoption chez de bons voisins. Tant de souvenirs avec mon père s’ancraient dans Limoilou.

Pendant sa maladie, le Domaine de Maizerets – situé derrière le boulevard Montmorency – était le seul endroit au monde où je trouvais un peu de réconfort et de paix. Entre mon travail, les traitements à l’hôpital et les soins à la maison, j’errais chaque jour dans les 27 hectares de marécages et de sentiers, peu importe la saison, peu importe le temps. J’y ai vu grandir plusieurs familles de canards, j’y ai écouté avec délectation la douce litanie du rrourrrourrrou des grenouilles de l’étang sous la pluie, j’y ai observé attentivement le comportement territorial des carouges à épaulettes à la fin de l’hiver, j’y ai vu des jaseurs des cèdres se gorger de petits fruits jusqu’à l’ivresse en été, j’y ai respiré à fond le parfum envoûtant de la roseraie, je me suis liée d’amitié avec quelques très vieux arbres. 

Le Domaine de Maizerets, abandonné pendant plusieurs décennies, renaissait et débordait de vie. Une abondance chaotique, d’un vert électrisant, régnait dans ses sous-bois inondés.

Marcher dans les sentiers du domaine m’extirpait un moment de la fatalité inéluctable de la mort, qui fermait un peu plus chaque jour sa poigne sur mon père.

Mon Limoilou : j’ai grandi dans ses maisons, j’ai appris dans ses écoles, j’ai joué dans ses ruelles, j’ai marché dans ses parcs, j’ai souffert dans son hôpital, j’ai pleuré mes disparus dans son église. Je me suis baignée dans ses piscines municipales. J’ai dévoré le cinéma de répertoire dans son célèbre et regretté cinéma «La Boîte à film» sur la 3e Avenue. 

Si, aujourd’hui, mon âme et mon cœur sont ailleurs, mes racines s’enfoncent à jamais dans Mon Limoilou. On a beau me dire que je suis venue au monde comme tout le monde (ou presque) dans un hôpital, j’ai vraiment l’impression d’avoir émergée de l’une des innombrables fissures des trottoirs du quartier, au milieu des mauvaises herbes foisonnantes de l’été, au milieu des futuristes hangars de tôle rouillée, au milieu des cordes à linge battant au vent dans les ruelles, au milieu des discrets fantômes Iroquoiens.

Limouloise jusqu’à la substantifique moelle,
Limoulouise

4 commentaires

  1.  
    Duchesse de Beauport

    Aaaaaaaaah, le bon temps du Kirouac sur la 3ième avenue! Le texte décrit très bien mon enfance, c’est beau, sobre, vrai, touchant.

    Merci de la découverte.

  2. [...] La suite sur archives.revengeanceduchesses.com ] Catégorie(s) : Art & culture – Vie de [...]

  3.  
    Marthe Flamand

    Je suis heureuse, grâce à Izabelle, d’avoir découvert cette auteure de Limoilou. C’est un texte très représentatif de ce quartier, mais je dirais même de notre grande région de Québec, d’une époque aussi. Très beau texte, à mon point de vue, à la fois historique et touchant.

  4.  
    Marjorie

    Oh que c’est beau ce texte. Limoilou je t’aime!
    Duchesses de Limoilou 2010

Écrire un commentaire

Spam Protection by WP-SpamFree