» «Ouin, t’écris pas souvent!» Les robes de la duchesse du Vieux-Québec. – Sonia, 2011, Uncategorized, Vieux-Québec, «Ouin, t’écris pas souvent!» Les robes de la duchesse du Vieux-Québec., Sonia, 2011, Uncategorized, Vieux-Québec.

La revengeance des duchesses

Duchesses Carnaval Québec

«Ouin, t’écris pas souvent!» Les robes de la duchesse du Vieux-Québec.

Duchesse du Vieux-Québec

Telle une maman réprobatrice qui attend des nouvelles de sa rebelle de fille partie au Cégep à l’autre bout de la province, vous aurez peut-être envie de me servir ce reproche, et je dois vous avertir tout de suite: ça se peut que je n’écrive pas très souvent.

Duchesse du Vieux-Québec

C’est que voyez-vous, loyaux sujets, votre duchesse du Vieux-Québec est une duchesse occupée. Je ne dis pas ça pour me vanter, TOUTES les duchesses ont une vie bien remplie, et je crois que c’est quand même tout à mon honneur que la mienne le soit à ras bord, mais ça me laisse peu de temps pour vous vanter mon quartier (par ailleurs fantastique) de toutes les façons, comme je souhaiterais ardemment pouvoir le faire.

Duchesse du Vieux-Québec

Je suis travailleur autonome dans le domaine du design de mode/ costume de scène et d’époque. Je suis également mère de deux super adorables bambins qui ne coopèrent pas toujours et qui ne sont pas du tout impressionnés par mon titre de duchesse. Je peux vous garantir qu’à l’heure de les mettre au lit, ma couronne ne m’est d’aucune utilité. Outre mon travail, mes obligations parentales et mon devoir de duchesse, je me suis enbarquée dans un projet super stimulant qui me dérobe un temps considérable: créer cent robes en un an, au profit d’organismes de charité. Vous voyez bien que même en me bourrant de Centrum Forte jusqu’à l’overdose, je n’ai jamais assez de 24 heures dans une journée!

Duchesse du Vieux-Québec

Tout ça pour dire que je vous fais aujourd’hui un petit post paresseux, ce qui devrait m’être généreusement pardonné pour les raisons mentionnées plus haut. Je vous livre une série de photos de mes robes, prises dans mon environnement naturel: le Vieux-Québec. Elles ont toutes été prises autour de chez moi, avec la plupart du temps quelques touristes interloqués qui me regardent depuis le coin de la rue, et parfois même un groupe guidé, qui demandent au guide ce que je fais.

Duchesse du Vieux-QuébecElles bénéficient du plus beau décor pour les mettre en valeur, un décor aux milles facettes, que l’on choisisse une ruelle un peu crade toute de tôle et de vieux béton sale, ou la somptuosité d’un parc qui surplombe les toits brillants.

De toute façon, c’est difficile de savoir où commencer pour vous parler du Vieux-Québec. Comme un banlieusard renfrogné dans cet historique dédale de rues, je me perds dans tout ce que mon quartier a à offrir. On pourrait penser que vous vanter le Vieux-Québec serait facile, mais c’est tout le contraire: tout a été dit sur ce quartier, tout le monde le connaît. Au point qu’ici, il est devenu cliché.

Duchesse du Vieux-Québec

Parce que oui, le Vieux-Québec est un endroit où il fait bon vivre! Je ne l’ai pas toujours pensé, mais la vie peut y être douce. Mon grand logement, sur une rue tranquille, me coûte le même loyer qu’un logement équivalent en surface de plancher dans Montcalm ou Saint-Jean-Baptiste (je le sais, j’en ai visité beaucoup).

Presque fusionné au Château Frontenac, non seulement je peux aller emprunter une tasse de sucre à Jean Soulard en bonne voisine d’en arrière, mais je suis en vacances dès que je passe le pas de la porte. Parce que c’est ça, le Vieux-Québec: se sentir le coeur léger comme un touriste en sortant de la maison.

Duchesse du Vieux-Québec

Se retrouver au coeur d’une foule de badauds qui traînent le pas nonchalamment, en admirant le décor, ça peut bien sûr être irritant lorsqu’on est pressé, mais on s’habitue vite à se faufiler, et la plupart du temps c’est agréable d’être parmi des gens qui sont détendus et de bonne humeur.

Dans le pire des cas, on se défoule en prenant un accent bizarre pour engueuler les gens et on passera pour un étranger qui ne sait pas vivre. On finit par se faire au rythme des touristes et des flâneurs. On joue au touriste: on sourit, on ne regarde pas où on va, on ralentit le trafic.

Duchesse du Vieux-Québec

Mes enfants ont le parc du Cavalier du Moulin, le parc Dugas-de-Mons et le parc du Jardin des Gouverneurs comme cour arrière. Si ce n’est pas assez grand pour assouvir leur envie de courir, les Plaines d’Abraham ne sont pas loin non plus.

Dans le Vieux-Québec, certaines habitudes de vie sont différentes d’ailleurs. Il faut regarder des deux côté avant de traverser, parce qu’une calèche peut arriver. On se retrouve souvent en train de dépanner des touristes perdus qui consultent leur carte au coin de la rue.

Duchesse du Vieux-Québec

Quand le premier coup de canon sonne, je sais qu’il est midi sans regarder l’horloge. Au second coup, si les enfants ne sont pas encore au lit, ça commence à être plus que temps: il est 21h30.

Il y a du bruit, comme partout, mais plus de musique, d’amuseurs publics, de trompettes de carnaval et de cloches d’églises que de sirènes de police ou de chants de tondeuses. Ce n’est ni la banlieue, ni la ville. C’est le Vieux-Québec, voilà tout.

Duchesse du Vieux-Québec

D’une certaine façon, pourtant, chaque duché se retrouve quelque part au détour d’un trottoir, dans le Vieux-Québec. Parce que vous ne le savez peut-être pas, mais mon duché a pas mal de petits coins secrets, cachés sous ses remparts de pierre âgés…

Non, mesdames et messieurs, le Vieux-Québec n’est pas un décor pour touristes hanté par quelques rabat-joie qui n’ont pas d’autre loisir que de vouloir la mort du RedBull ou du Moulin à Images. Le Vieux-Québec n’est pas un repaire de riches américains qui l’habitent deux heures par année.

Duchesse du Vieux-Québec

Le Vieux-Québec n’est pas un château-fort de l’aristocratie, peuplé de têtes blanches qui boivent du thé en ronchonnant contre le bruit des sabots qui martèlent les pavés.

Le Vieux-Québec abrite entre ses murs des jeunes, des artistes, des familles. Des gens de la classe moyenne qui ont choisi, eux aussi, de rendre vivante la carte postale. Des gens comme vous et moi. Des gens qu’il faut convaincre d’y rester, pour éviter qu’il ne devienne un décor vide, sans âme…

Duchesse du Vieux-Québec

Je vous le vanterai et vous le vendrai en idées. Bientôt, vous chercherez à devenir mes voisins. D’autant que je fais des maudits bons biscuits orange et chocolat…

Pour en savoir plus sur le Projet 100 Robes, visitez www.100robes.com

2 commentaires

  1. I just want to say I am just newbie to blogging and certainly savored this website. Probably I’m planning to bookmark your blog post . You surely have amazing articles. Bless you for sharing with us your blog.

  2. I just want to say I am just newbie to blogging and certainly savored this website. Probably I’m planning to bookmark your blog post . You surely have amazing articles. Bless you for sharing with us your blog.

Écrire un commentaire

Comments are closed.